CHLEM : à propos d'histoire

Histoire locale de Leval-Trahegnies, Epinois et Mont-Sainte-Aldegonde
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Colombophilie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aricover
insatiable


Nombre de messages : 257
Localisation : Brabant flamand
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Colombophilie   Mer 1 Oct 2008 - 14:16

LA COLOMBOPHILIE HIER ET AUJOURD'HUI.

. HISTORIQUE

Le sport colombophile s'est développé en fonction des moyens de locomotion. Pour faire courir les pigeons, encore faut-il les mener loin, rapidement.
Utilisé dès l'Antiquité comme porteur de message, auxiliaire des armées, le pigeon fut ramené en Europe par les Croisés. Privilège des puissants - châtelains, seigneurs, abbés,… les colombiers ne devaient toutefois être démocratisés qu'à partir de la Révolution Française. Luxueuse mascotte seigneuriale, postier ou volatile voué à la casserole, le pigeon devint au siècle dernier le principal héros d'un jeu nouveau: le sport colombophile.
Si quelques précurseurs devancèrent cette mode dès l' Ancien Régime, c'est sous l'époque napoléonienne que la colombophilie populaire connut son essor, avec convoyage en charrette des volatiles à quelque distance pour le lâcher, remise de prix aux éleveurs des bêtes les mieux classées et naissance d'associations cherchant à règlementer le sport nouveau. L'amélioration du circuit routier, l'extension des voies ferrées et de plus grandes possibilités de loisirs populaires permirent la multiplication des épreuves sur distances de plus en plus longues, tandis que les colombiers s'implantaient nombreux en Belgique et dans le Nord de la France. En 1902, il était entré en France, par la seule gare de Tourcoing, un total de 985.170 pigeons!

. IMPORTANCE ACTUELLE DE LA COLOMBOPHILIE

Ce sport rassemble en France près de 40.000 adhérents licenciés dans plus de 900 associations: Les quatre cinquièmes de ces « couloneux» résident dans le Nord. Près d'un million de pigeons voyageurs sont bagués et élevés chaque année. L'Union des Fédérations régionales des Associations Colombophiles de France est établie à Lille (54, Boulevard Carnot, 59042 Lille). .
En Belgique, la colomphilie est un sport national des deux côtés de la frontière linguistique et compte près de 120.000 adhérents. De toutes les fédérations sportives belges, c'est celle qui groupe encore le plus grand nombre d'affiliés inscrits à quelque 1.840 sociétés. (Organisme central pour tout le pays: la Fédération Colombophile Belge, 39, rue de Livourne, 1050 Bruxelles.)
Les Unions, Fédérations et diverses Associations éditent des bulletins périodiques diffusés parmi leurs membres.

. CATEGORIES DE CONCOURS

a) Vitesse: jusqu'à 250 km environ.
b) Demi-fond: de 250 à 550 km.
c) Fond: au-delà de 550 km.
On organise en France chaque année quelque 40.000 concours de vitesse, 15.000 de demi-fond, 2.000 de fond. Les lâchers sont subordonnés à l'autorisation de la Fédération régionale et du préfet du département. La Belgique - située dans l'extrême Nord par rapport aux lâchers pratiqués en France et en Catalogne - a déterminé une quatrième catégorie: le grand-fond, pour les distances de 900 à 1.200 kilomètres. (Exemple: départs de Saint- Vincent-de- Tyrosse, près de Dax, de Perpignan ou des environs de Barcelone.)

. VITESSE DE VOL

La vitesse est, bien sûr, dégressive par rapport à la distance parcourue d'une traite. Le vent joue également un grand rôle. Un pigeon couvre de 700 mètres à plus de 2.000 mètres à la minute, et peut franchir des distances allant jusqu'à 1.000 kilomètres en une journée (70 à 120 km/h).

ENLOGEMENT ET CONSTATATION

Les pigeons inscrits pour les épreuves sont portés au siège de l'association où se fait la « mise en loges». Le « constateur», remis par l'association, est vérifié par un « régleur » et scellé pour éviter toute fraude. Le constateur est une sorte d'horloge pointeuse qui enregistrera l'heure exacte de réception de la bague du ou des pigeons revenus de voyage. Les pigeons de l'éleveur sont dotés chacun de bagues spéciales numérotées, en caoutchouc. Ils sont ensuite « enlogés » dans les « paniers de voyage» (regrou¬pant 20 à 25 bêtes d'éleveurs différents par panier). Ces paniers sont acheminés sous la surveillance de « con¬voyeurs» vers les lieux des lâchers.
Les enjeux se font avant la fin des opérations d'enloge¬ment : la société colombophile dresse un tableau récapitu¬latif public de ces mises.
Au retour des animaux, les bagues sont insérées dans le constateur pour pointage; l'appareil doit être remis dans un court délai prescrit - variable selon la localisation du colombier - à la société colombophile qui assure les opérations de contrôle définitives. Les distances se calculent depuis le lieu du lâcher jusqu'à un point central proche des pigeonniers concernés: tour d'église, grand-¬place, monument. On y ajoute ou soustrait, suivant le cas, la distance comprise entre ce point central et le colombier, l'emplacement de ce dernier étant strictement repéré et ses coordonnées exactes vérifiées par un géomètre expert lors de l'inscription de l'éleveur au cercle colombophile local.
Un code très strict est suivi pour éviter toute fraude: les contrevenants étant passibles de reclassification et d'exclusion, avec mise sur une liste d'interdiction d'encore participer à ce sport.

. L'UNION FAIT LA FORCE

Au passage des Pyrénées ou dans certaines régions désertes, les passages des pigeons sont parfois guettés par des rapaces qui espèrent y puiser leur proie. Mal leur en prend: au premier signe de présence ennemie dans le ciel, les voyageurs ailés se regroupent et montent plus haut que le rapace, lui empêchant toute plongée. Il ne trouve dîner que parmi les traînards ou désorientés, trop peu nombreux pour s'unir efficacement.

. UN SPORT POPULAIRE

Le vrai colombophile ne pratique pas ce sport par appât du gain, il y est bien souvent de sa poche. Les épreuves sont généralement dotées de prix (trophées, objets utilitaires et/ou argent). Les enjeux officiels sont redistri¬bués par les sociétés organisatrices selon des règles subtiles qui s'apparentent au tiercé. Et les paris privés sont nombreux. Ce qui explique l'enthousiasme, voire parfois la passion, qui anime certains éleveurs ou partisans colombo¬philes lorsque leur « champion» est en cause! Les explications à coups de tromblon restent heureusement littérature, et les crises passagères de mauvaise humeur se diluent au café colombophile local à grandes goulées de bière mousseuse ou de p'tits blancs secs.
A de rares exceptions près - certains éleveurs pratiquant la colombophilie dans des buts mercantiles pour vendre leurs champions ou surévaluer la descendance de ceux-ci - ce sport reste un hobby, principalement développé parmi la masse laborieuse de nos pays, braves gens bricoleurs et enthousiastes qui se construisent eux-mêmes leur colombier, constituent des colonies valables et se défendent avec succès sans investissements ni enjeux énormes.

M. ARCHIVE.

Repris de l’album B.D. « Le vieux bleu » de F.Walthéry et R.Cauvin – éditions Dupuis. 1980
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 317
Age : 60
Localisation : Leval-Trahegnies
Date d'inscription : 04/04/2005

MessageSujet: Une BD géniale.   Mer 19 Nov 2008 - 1:47

Je la connais par cœur à force de la relire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://acide.skynetblogs.be
Bonnemine
insatiable
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 61
Localisation : Leval-Trahegnies
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: colombophilie   Mer 19 Nov 2008 - 2:29

Le monde des "pidgeonnistes" est un monde à part.
Je les fréquente depuis toujours. Papa était colombophile. Il a remporté de beaux prix dans le temps.
Il y a 20, 30 ans, un bon pigeon au beau palmarès pouvait se vendre à des prix astronomiques. Des Japonais, des Chinois, des Suisses s'arrachaient les meilleurs pigeons. Cette fièvre s'est un peu éteinte maintenant. ( Mais dernièrement, on a encore vendu une colonie au Koweit ! )
Il y a 2 sortes de pigeonnistes, ceux qui pratiquent ce sport pour l'argent et les autres, la majorité, pour l'amour du pigeon.
Le 11 novembre, nous avons procédé à la vente des pigeons de Papa.
Malgré un coeur fatigué, il a gardé ses pigeons jusqu'à la fin. C'était sa vie.
On peut vendre les pigeons dans un local colombophile ou au colombier. Nous avons retenu la seconde solution. Quelques amateurs sont venus voir, les jours précédents, les bêtes.
Le jour dit, à la première heure, les "clients" étaient tous rassemblés et allaient voir un par un les pigeons.
Puis ils passaient à la cuisine avec leur pigeon pour le payer. Nous leur remettions la "carte d'identité" et le pedigree, en veillant bien à prendre l'adresse de l'acquereur et le numéro de bague de leur nouvel ami au cas où (et c'est fréquent) le pigeon reviendrait à son colombier d'origine.
Le wallon est encore beaucoup parlé parmi eux et la fraternité et le respect ne sont pas de vains mots.
Le préposé à la vente nous a bien fait rire avec ses expressions bien de chez nous. Pour saluer le départ de ses amis, il lançait :
in r'tournant, faites attention à vous , au tram et à vos liards !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 317
Age : 60
Localisation : Leval-Trahegnies
Date d'inscription : 04/04/2005

MessageSujet: C'est une bonne bête...   Mer 19 Nov 2008 - 2:41

... surtout aux petits pois. J'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://acide.skynetblogs.be
Bonnemine
insatiable
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 61
Localisation : Leval-Trahegnies
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: prix d'un pigeon de concours   Mer 19 Nov 2008 - 14:32

Le pigeon de concours le moins cher coûte 40 € pièce. c'est cher payé pour un repas mais s'il y a des amateurs .......Il nous reste quelques pigeons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 317
Age : 60
Localisation : Leval-Trahegnies
Date d'inscription : 04/04/2005

MessageSujet: Pigeon   Mer 19 Nov 2008 - 14:44

il n'est pas nécessaire de couper le cou à un pigeon de concours pour faire un bon repas.
S'il n'est pas doué pour les concours, il peut très bien l'être pour la gastronomie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://acide.skynetblogs.be
aricover
insatiable


Nombre de messages : 257
Localisation : Brabant flamand
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: A la casserolle   Jeu 20 Nov 2008 - 17:01

C'est bien vrai; un bon pigeon à la casserolle avec tout ce qu'il faut, c'est un délice.
Du temps où mon père avait des pigeons, les ringards qui ne fichaient rien au concours finissaient inmanquablement dans nos estomacs.
Ca me donne envie d'en remanger !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
insatiable


Nombre de messages : 419
Age : 67
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Colombophilie   Sam 29 Nov 2008 - 14:34

Mwouais,sur demande de l'ancien curé de Leval,et occupé à enlever les pigeons(et les manger)dans la tour de l'église...Il m'avait oublié et commence à faire sonner les clôches.Comme il fait très petit là-haut,celui-çi c'est mis sur la clôche ...Merçi mes oreilles ...Et non,ce n'était pas Notre Dame de Paris,mais je comprend depuis qu'il ne faut jamais faire confiançe au curé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filsix
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 854
Localisation : Leval
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Colombophilie   Sam 20 Déc 2008 - 19:49

Si on l'avait filmé, on aurait dit : "c'est du cinéma !!!"

_________________
Bonjour chez vous !

Filsix
Site admin



Je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/judo_msa
kasprzak janek
insatiable
avatar

Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Colombophilie   Jeu 11 Mar 2010 - 20:17

info à venir aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filsix
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 854
Localisation : Leval
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Colombophilie   Sam 12 Juin 2010 - 17:02

Nous les attendons avec impatience !

_________________
Bonjour chez vous !

Filsix
Site admin



Je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/judo_msa
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colombophilie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Colombophilie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHLEM : à propos d'histoire :: Public :: Discutons Histoire :: l'histoire en général-
Sauter vers: