CHLEM : à propos d'histoire

Histoire locale de Leval-Trahegnies, Epinois et Mont-Sainte-Aldegonde
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Accidents miniers à Mont Ste Aldegonde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aricover
insatiable


Nombre de messages : 257
Localisation : Brabant flamand
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Accidents miniers à Mont Ste Aldegonde   Jeu 21 Oct 2010 - 15:29

Dans le Tome XII - 1869-1867 du “BULLETIN DE LA SOCIÉTÉ DE L'INDUSTRIE MINÉRALE“.

« 16 juillet 1864. — Puits n° 1 du charbonnage de Mont-Sainte-Aldegonde. — Un ouvrier tué.
• Le bouveau à l'étage de 484 mètres était arrivé à la couche Avec, les bouveleurs avaient mis le feu à deux mines ; comme l'une d'elles avait raté, un ouvrier se rendit vers le front pour la rallumer; arrivé à 5 ou 6 mètres de lamine, il entendit un craquement de la roche; puis il fut emporté en roulant sur le sol par un courant de gaz et de charbon fin, jusqu'à 15 mètres de distance; il put alors se relever et se sauver sans feu, jusqu'à l'accrochage où il fut rejoint par les autres ouvriers qui arrivaient sans lumière de tous les points de la mine.
« Cinq ouvriers prirent place dans la cage, mais à cause de la précipitation et de l'obscurité, l'un d'eux, mal placé, fut tué entre les guides. »

« 17 janvier 1865. — Puits n° 1 du charbonnage de Mont-Sainte-Aldegonde à Mont-Sainte-Aldegonde. — Un ouvrier tué.
« Depuis quelque temps, la troisième taille au levant de la couche Maugrétout, à l'étage de 484 mètres, dégageait exceptionnellement du grisou renfermé sous une forte pression dans des cavités ou fissures de la couche. Ces dégagements se produisaient avec bruit et avaient pour effet de détacher et de projeter des masses plus ou moins considérables de charbon. Pour chercher à obvier à cet inconvénient, on faisait précéder l'abattage d'une série de sondages de 4 à 5 mètres de profondeur, mais ils n'amenaient que peu ou point de gaz.
« Les quatre ouvriers occupés à cette taille venaient de terminer le havage et commençaient l'abattage, lorsqu'un bruit semblable à un coup de tonnerre se fit entendre; une masse de charbon énorme fut déplacée sur une hauteur de 11 mètres et poussée jusque contre les remblais, en culbutant el brisant le boisage; trois ouvriers eurent le temps de se sauver; malheureusement le quatrième, serré entre la masse de charbon et un étançon, eut la colonne vertébrale fracturée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnemine
insatiable
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 61
Localisation : Leval-Trahegnies
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: mine   Sam 23 Oct 2010 - 15:41

Bravo !
De très bons renseignements !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Accidents miniers à Mont Ste Aldegonde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre-Dame du Mont-Carmel et le Saint Scapulaire et le commentaire du jour "Venez à moi"
» Messe du Jubilé à Mont Luzin
» Du Mont des Oliviers
» Le géographe voyage d'après Armand Frémont
» Le MONT SAINT MICHEL (au Péril de la Mer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHLEM : à propos d'histoire :: Public :: Discutons Histoire :: A propos de Leval-Trahegnies, Epinois et Mont-Sainte-Aldegonde-
Sauter vers: