CHLEM : à propos d'histoire

Histoire locale de Leval-Trahegnies, Epinois et Mont-Sainte-Aldegonde
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les croyances sur les comètes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patrice
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 317
Age : 60
Localisation : Leval-Trahegnies
Date d'inscription : 04/04/2005

MessageSujet: Les croyances sur les comètes   Dim 10 Juil 2005 - 21:29

Le succès incroyable de l' "acomètissage" (pas beau, ça comme néologisme?) de Deep Impact sur Tempel I fait fleurir dans les journaux les croyances anciennes sur les comètes. Ci dessous vous trouverez un article de La Libre sur le sujet. Avez-vous d'autres infos sur le sujet ? C'est l'endroit pour nous les livrer !

Pat.

Trop de plans sur les comètes

CHRISTIAN LAPORTE
Mis en ligne le 04/07/2005
- - - - - - - - - - -

Les comètes ont toujours fasciné les hommes et nourri bien des fantasmes. Petite revue de ces multiples interprétations, des farfelues aux dramatiques.

Depuis la nuit des temps, les hommes ont peur que le ciel ne leur tombe sur la tête. Et cela les amène parfois à commettre l'irréparable, surtout lorsqu'ils sont confrontés à des comètes! En 1997, 39 membres d'une secte américaine qui s'était qualifiée, excusez du peu, de «Heaven's Gate», de porte du ciel, s'envoyèrent de la vie à trépas parce qu'ils croyaient dur comme fer qu'un vaisseau spatial se nichait dans le sillage de la comète Hale-Bopp! Et qu'il emporterait leurs âmes d'élu(e)s vers l'indicible paradis. Une hypothèse tellement folle qu'elle fit l'objet d'actions médiatiques tout aussi insensées contre la Nasa que l'on accusa, forcément, de cacher la réalité. Une anecdote contemporaine sur la fascination des comètes sur l'esprit mais l'on pourrait les multiplier en remontant le temps, dans une machine spatiale, cela va sans dire!

A vrai dire, nombre de civilisations se sont interrogées en scrutant le passage de ces étranges astres au-dessus du plancher des vaches. Les Chaldéens et les Mésopotamiens se prémunirent contre d'éventuels dangers en leur offrant de l'encens et en les vénérant. Mais chez les Aztèques et les Incas, elles étaient synonymes de catastrophes inévitables et surtout liées à des influences divines. Ce n'est pas pour rien si dans le Temple du Soleil, Tintin et ses camarades se tirent d'affaire en assimilant l'éclipse solaire à une intervention surnaturelle...

Pour les Egyptiens, il ne servait à rien de tenter de conjurer le sort; il était déjà trop tard...

Du côté des civilisations grecque et romaine, l'on ne savait somme toute plus très bien s'il fallait leur associer des effets bénéfiques ou maléfiques. Sénèque le constata, comme d'autres: «On ne sait s'il faut admirer ou trembler car on ne manque pas de gens qui sèment la peur et qui tirent de là de graves prévisions.»

A défaut d'explication valable, le passage d'une comète en 344 avant notre ère fut considéré comme le plus heureux des présages par Timoléon de Corinthe qui allait s'emparer de la Sicile. Scipion y vit aussi le signe annonciateur de son succès en terre carthaginoise. La mort de Jules César fut à son tour rapprochée du passage d'une comète. Néron, le terrible empereur romain en perdit même la tête en 64 après Jésus-Christ. Bigre, il poussa ses propres collaborateurs au suicide.

L'empereur chauve...

Vespasien qui prit sa place peu après sur le trône impérial conjura le destin. Il constata, en effet, qu'une comète était une étoile chevelue alors que lui-même était chauve. Il en déduisit qu'elle ne pouvait lui en vouloir mais plutôt à son collègue, le roi des Parthes à la toison abondante. «Se non e vero, e bene trovato.» Reste que les astrologues continuèrent à faire la pluie et le beau temps en associant certains événements importants au passage de comètes.

Et peu importe, s'il faut manipuler un brin les dates. Ainsi ils rapprochèrent l'irruption d'une comète en 451 avec la mort d'Attila... qui survint deux ans plus tard. Et ces «apparentements terribles» devinrent tels que certains grands de ce monde auraient anticipé la venue des comètes pour se mettre à l'abri. Charles-Quint avait accumulé des revers militaires et souffrait douloureusement de la goutte, mais on interpréta son retrait au monastère de Yuste comme s'il avait tenu compte d'un signal céleste. Un signe du ciel pour partir en prépension...

Délires

Interdiction d'en rire mais un savant italien échafauda toute une théorie sur le parallélisme entre les comètes et les princes. Les premières raccourciraient l'existence des seconds, trop engoncés dans leur mollesse à moins qu'ils ne se fussent trop enlisés dans les délices de Capoue ou d'ailleurs!

Trêve de plaisanteries, peu à peu, l'on cessa de vouloir voir à tout prix des liens entre les unes et les autres. Sauf peut-être Napoléon Bonaparte. La visite d'une comète en 1811 lui inspira les plus grandes espérances avant la campagne de Russie. L'on sait qu'il en alla tout autrement mais la comète laissa quand même des traces... oenophiliques. Les vins de cette année-là furent de grands crus et on les baptisa tout naturellement de «vins de la comète».

Mais si la superstition perdait des plumes, l'ère scientiste n'effaça pas toutes les peurs. Tout au contraire. Grâce au perfectionnisme des savants, l'on se mit à redouter les comètes pour de possibles empoisonnements de l'atmosphère et, bien entendu, les calculs des scientifiques, de plus en plus pointus, n'excluaient plus des impacts terribles sur notre bonne vieille terre. Edgar Poe qui n'avait pas son pareil pour f... la frousse avait écrit que la queue des comètes était susceptible d'absorber l'azote de l'atmosphère. Et, «horresco referens», les êtres vivants risquaient de se muer en combustibles. En 1910, des milliers de gogos s'empressèrent d'acheter les «Pilules de la comète de Halley» qui devaient servir d'antidote, mais il y eut aussi des suicides dans plusieurs pays d'Europe.

Et aujourd'hui? Il ne faudrait pas s'étonner de voir surgir de nouvelles peurs car films et téléfilms n'ont pas leur pareil pour nous annoncer mille et une apocalypses... Les films catastrophe, ça marche et ça peut rapporter gros! De là à ce que certains esprits faibles prennent les scénarios pour de l'argent comptant, le pas est régulièrement franchi. C'est qu'ils ont un grand impact, sans jeu de mots, sur nos contemporains!

© La Libre Belgique 2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://acide.skynetblogs.be
Filsix
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 854
Localisation : Leval
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Re: Les croyances sur les comètes   Jeu 22 Sep 2005 - 16:41

Pas que quoi avoir la tête dans les étoiles ...

Ah ! si elles pouvaient influencer (en bien) nos politiciens !

_________________
Bonjour chez vous !

Filsix
Site admin



Je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/judo_msa
 
Les croyances sur les comètes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse aux comètes, je veux en être !
» Comètes de juillet et août
» 2 comètes en Mars!
» Réchauffement du Soleil et Prophéties:Important a Lire
» Des acides aminés sur une comète !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHLEM : à propos d'histoire :: Public :: Discutons Histoire :: l'histoire en général-
Sauter vers: